IMG_E4399.JPG

UN JEUNE 
ENTRE-
PRENEUR 
PASSIONNÉ

Philippe Germain et sa marque de vêtements Taped

Crédit photo: Annie Tiville

 

À seulement 19 ans, Philippe Germain côtoie déjà le succès et détient sa compagnie de vêtements : Taped, qu’il a fondé il y a plus de 2 ans déjà. À la base, inspiré par la création de vidéos de ski et de skate, il s’est lancé dans la fabrication et le design de chandails, pantalons et cotons ouatés; tous des vêtements décontractés, car c’est son style vestimentaire, soit l'une de ses inspirations quotidiennes.


Commençant de façon modeste, il a d’abord vendu des morceaux à ses proches, dont sa famille et ses amis, qui le contactaient pour obtenir un exemplaire des pièces exclusives qu’il produisait. Puis, petit-à-petit, il a su faire croitre sa notoriété, dans la région des Laurentides, entre autre. Depuis peu, nous pouvons retrouver quelques-unes de ses pièces chez OSS, une boutique de vêtements de skate notamment. Puis, il est actuellement employé chez Axis qui lui offre la chance de vendre ses morceaux. Grâce à cela, il peut réellement avoir l’avis des gens et suivre les tendances de l’heure en termes de mode. Il détient aussi une chaîne YouTube ainsi qu’un site web pour faciliter le marketing et la publicité de ses produits.

Dès la première question qu’on lui adresse sur sa compagnie, une étincelle allume en lui, ce qui nous rappelle à quel point il apprécie ce qu’il fait. Ce jeune designer crée des vêtements unisexes de façon à ratisser un public assez large, bien que le public cible pour l’instant soit les 12-30 ans. Si Philippe a de l’énergie pour réussir à répondre à la demande, il ne cache pas que de nombreux défis se présentent à lui chaque jour. Gérer des inventaires, des budgets, créer, produire et livrer les vêtements; c’est lui qui occupe chaque fonction au sein de Taped. Il entrepose les collections chez lui de façon à pouvoir les expédier plus rapidement pour ses clients. Il nous a d’ailleurs confié en pré-entrevue qu’il serait prêt à cesser ses études -en marketing- si celles-ci nuisaient à la croissance de son bébé qu’est sa marque. Les étincelles dans ses yeux surgissent puisqu’il souhaite réellement voir grandir son entreprise et possiblement s’investir à fond dans ce projet qu’il se voit poursuivre tout au long de sa vie.

« Sois créatif, ouvert d’esprit et [à l’]écoute des autres! », affirme-t-il à quiconque voudrait suivre ses pas et se lancer en affaires à un jeune âge. Il n’est pas prêt d’abandonner son projet et a bien d’autres projets à venir dans sa manche. S’il y a une chose à retenir de ce jeune homme talentueux, c’est son nom : Philippe Germain, ainsi que sa marque Taped, qui rayonneront assurément davantage encore dans un futur pas si lointain… Vive les jeunes entrepreneurs québécois et longue vie à leur ambition!